Download e-book for iPad: La civilisation de l’Occident médiéval by Jacques Le Goff

By Jacques Le Goff

ISBN-10: 2081212943

ISBN-13: 9782081212947

    Traduit dans plus de vingt langues, ce livre est le bréviaire necessary de qui veut se familiariser avec le Moyen Âge. motor vehicle, entre l. a. légende noire d’un « âge des ténèbres » et los angeles légende dorée d’une « belle époque » médiévale, il y a l. a. réalité d’un monde de moines, de clercs, de guerriers, de paysans, d’artisans, de marchands ballottés entre violence et aspiration à los angeles paix, foi et révolte, famine et growth. Une société hantée par l’obsession de survivre et qui parvient à maîtriser l’espace et le temps, a défricher les forêts, à se rassembler autour des villages, des châteaux et des villes, à inventer los angeles laptop, l’horloge, l’université, los angeles kingdom. Ce monde dur et conquérant, c’est celui de l’enfance de l’Occident, un monde de « primitifs » qui transforment l. a. terre en gardant les yeux tournés vers le ciel, qui introduisent l. a. raison dans un univers symbolique, équilibrent los angeles parole et l’écrit, inventent le purgatoire entre l’enfer et le paradis.

    Jacques Le Goff est l’auteur d’une œuvre considérable sur le Moyen Âge. Citons notamment Un Moyen Âge en photos (Hazan, 2007), Héros et merveilles au Moyen Âge (Le Seuil, 2005), L’Europe est-elle née au Moyen Âge ? (Le Seuil, 2003), Saint Louis (Gallimard, 1996).

====== desk des matières ======

Introduction

I. Du monde vintage à los angeles Chrétienté médiévale

    Chapitre I. L’installation des barbares (Vᵉ-VIIᵉ siècle)

        La crise du monde romain (IIᵉ-IVᵉ siècle)
        Romains et barbares
        Les invasions et l. a. nouvelle carte de l’Occident
        L’Occident du Haut Moyen Age : nouvelles structures
        Conclusion : de l’Antiquité au Moyen Age : continuité ou rupture ?

    Chapitre II. los angeles tentative d’organisation germanique (VIIIᵉ-Xᵉ siècle)

        L’Occident carolingien
        La crise aux IXᵉ-Xᵉ siècles : les nouveaux envahisseurs
        La crise du monde carolingien : features internes
        La restauration ottonienne
        Renaissance du Xᵉ siècle
        Conclusion : le « take off » médiéval : appel extérieur ou élan interne ?

    Chapitre III. los angeles formation de los angeles Chrétienté (XIᵉ-XIIIᵉ siècle)

        Essor de l. a. Chrétienté : l’essor du bâtiment, les progrès agricoles et démographiques
        Expansion de l. a. Chrétienté : christianisation au Nord et à l’Est. Reconquista espagnole, croisades
        La renaissance urbaine
        Le renouveau commercial
        L’essor intellectuel et artistique
        L’Église et los angeles faith dans l’essor de l. a. Chrétienté
        La féodalité occidentale
        Péripéties politiques : le Sacerdoce et l’Empire
        Péripéties politiques : les États
        Conclusion : l’organisation de l’espace médiéval : villes ou États ?

    Chapitre IV. los angeles crise de l. a. Chrétienté (XIVᵉ-XVᵉ siècles)

        La fin de l. a. frontière médiévale
        La crise du XIVᵉ siècle
        Le sens de l. a. crise : dépression générale ou situation de progrès ?

II. l. a. civilisation médiévale

    Genèse

        Culture païenne et esprit chrétien
        Savoir en miettes
        Régression et adaptation
        Ilots de civilisation : villes, cours, monastères
        Les « fondateurs » du Moyen Age
        La Renaissance carolingienne

    Chapitre I. buildings spatiales et temporelles (Xᵉ-XIIIᵉ siècle)

        Clairières et forêts
        La mobilité médiévale : les routes
        La nature et l’univers
        La Chrétienté et Byzance : les schismatiques
        La Chrétienté et l’Islam : les infidèles
        La Chrétienté et les païens : los angeles conversion
        La Chrétienté et le mythe mongol
        Chrétienté ouverte ou fermée ?
        L’au-delà : Dieu
        L’au-delà : le Diable
        Entre terre et ciel : les anges
        Temps, Éternité, Histoire
        Indifférence ou consciousness au temps ?
        Temps sociaux : temps naturel et temps rural
        Temps sociaux : temps seigneurial
        Temps sociaux : temps religieux et clérical
        La fuite du monde
        Le rêve millénariste : Antéchrist et Age d’or

    Chapitre II. l. a. vie matérielle (Xᵉ-XIIIᵉ siècle)

        Les « inventions médiévales »
        Faiblesse du « machinisme » médiéval
        Le bois et le fer
        Techniques rurales
        Sources d’énergie
        Les navires
        Les progrès techniques
        Une économie de subsistance
        Les mentalités économiques
        Un monde au bord de los angeles limite : famines
        Misère physiologique et épidémies
        Épuisement et insécurité
        La croissance économique : los angeles conjoncture médiévale
        Économie-nature et économie-argent
        La croissance économique : répercussions sociales

    Chapitre III. los angeles société chrétienne (Xᵉ-XIIIᵉ siècle)

        La société des trois ordres
        De los angeles société tripartite aux « états du monde »
        La société bicéphale : le pape et l’empereur
        La société brisée : los angeles travel de Babel
        Individu et communauté
        La communauté familiale
        La femme et l’enfant
        La communauté seigneuriale
        Communautés villageoises et communautés urbaines
        La ville et l. a. société urbaine
        La lutte des classes : société urbaine et société féodale
        La lutte des periods en milieu rural
        La lutte des sessions en milieu urbain
        La femme dans l. a. lutte des classes
        Rivalités à l’intérieur des classes
        L’Église et l. a. royauté dans los angeles lutte des classes
        Communautés intersociales : confréries, sessions d’âge
        Centres sociaux : églises, châteaux, moulins, tavernes
        Hérésies et lutte des classes
        Les exclus : hérétiques, lépreux, Juifs, sorciers, sodomites, infirmes, étrangers, déclassés

    Chapitre IV. Mentalités, sensibilités, attitudes (Xᵉ-XIIIᵉ siècle)

        Le sentiment d’insécurité
        Le recours à l’ancienneté : les autorités
        Le recours à l’intervention divine : miracles et ordalies
        La mentalité et los angeles sensibilité symboliques
        Abstraction et sens du concret : los angeles couleur et los angeles lumière, l. a. beauté et l. a. force
        Les évasions et les rêves
        L’évolution vers le réalisme et le rationalisme
        L’esprit scolastique
        L’intériorisation et le moralisme
        L’amour courtois, amour moderne
        La désacralisation de l. a. nature
        La fausseté et le mensonge
        Une civilisation du paraître : los angeles nourriture et le luxe alimentaire, le corps et le geste
        Le gown et le luxe vestimentaire
        La maison et l’ostentation de l. a. demeure
        Une civilisation du jeu

Bibliographie d’orientation
Table des matières

Show description

Read Online or Download La civilisation de l’Occident médiéval PDF

Similar foreign language study & reference books

Chinese Situational Dialogues by Chen Ru, Wang Tianhui PDF

The publication is for foreigners to profit spoken chinese language. via humans task state of affairs, the newbies can research spoken chinese language simply, and take hold of the day-by-day communique of chinese language progressively.

Extra resources for La civilisation de l’Occident médiéval

Sample text

DL: Da gibt es keine Schwierigkeit. Die Philosophie des Nicht-Selbst verneint keinesfalls in irgendeiner Weise die Existenz des Ich. Sie ist hauptsächlich eine Antwort auf nicht-buddhistische Philosophen, die die Ansicht 59 vertreten, man könne außerhalb von Körper und Geist eine Art Besitzer dieses Körpers und Geistes bestimmen. Ein solches Selbst wird als atman bezeichnet. Sie sagen, der atman sei etwas Beständiges, Unwandelbares; und wenn man nicht annähme, daß ein atman getrennt von Körper und Geist existierte, so gäbe es keine Möglichkeit, die Lehre von der Wiedergeburt zu akzeptieren.

Es ist unmöglich, eins damit zu sein; es ist unmöglich, eins mit einem schnell fließenden Fluß zu sein. Man kann niemals eins sein mit dem, was keine Form, kein Maß, keine Eigenschaft hat. " Könnten Sie in ähnlicher Weise sprechen, oder würden Sie dem widersprechen? DL: Wenn Sie diese Aussage auf den Zustand eines nichterleuchteten, begrenzten Wesens beziehen, kann man 35 dies wahrscheinlich so sagen. Wenn Sie diese Aussage aber auf die Buddhaschaft beziehen, so kann dies verschiedene Bedeutungen haben.

Ein solches Selbst wird als atman bezeichnet. Sie sagen, der atman sei etwas Beständiges, Unwandelbares; und wenn man nicht annähme, daß ein atman getrennt von Körper und Geist existierte, so gäbe es keine Möglichkeit, die Lehre von der Wiedergeburt zu akzeptieren. Das ist ihr philosophisches Konzept. Die Schwierigkeiten, diese Theorie aufrechtzuerhalten, ergeben sich daraus, daß sie nicht in der Lage waren, ein bloßes Ich anzunehmen. (Das Wort „bloß" bedeutet dabei, daß das Ich - wie jedes andere Phänomen - ausschließlich abhängig existent ist; es schließt jede Form eines unabhängigen, inhärenten Seins aus).

Download PDF sample

La civilisation de l’Occident médiéval by Jacques Le Goff


by Paul
4.1

Rated 4.70 of 5 – based on 3 votes